Après l’hommage national mardi à Lomé, l’ancien Chef de l’Etat par intérim et ex-président de l’Assemblée Nationale, Abass Bonfoh a été conduit à sa dernière demeure ce jeudi, dans son village natal à Kabou (préfecture de Bassar). Ceci, à l’issue d’une ultime cérémonie d’obsèques au cours de laquelle l’illustre disparu a reçu les derniers honneurs. 

La cérémonie, présidée par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, a été l’occasion de nouveaux témoignages de la famille biologique et politique de l’ancien dirigeant.

Le Président de la République, a déposé une gerbe au nom du peuple togolais, du gouvernement et en son nom propre, puis s’est incliné devant la dépouille. 

Abass Bonfoh a ensuite été inhumé dans la stricte intimité familiale. Il avait 73 ans.

Leave a Comment