Britney Spears : découvrez le très confortable salaire de son père pour gérer sa fortune

Placée sous tutelle de son père depuis plus de dix ans, Britney Spears n’a plus aucun droit sur sa fortune entièrement sous le contrôle de James Spears. Une sacrée responsabilité qui a rapporté très gros à son géniteur.

$128,000, soit plus de 100,000€, c’est ce qu’a touché James Spears pour endosser la lourde responsabilité de la gestion de la fortune de son iconique fille Britney Spears ! Britney Spears a investi pour récupérer ses droits plus d’un 1 million de dollars en avocats et conseillers, rien qu’en 2019  ! Car de sa fortune elle a perdu tous les droits en 2008 dans une lutte judiciaire la plaçant depuis sous la tutelle de son père qui en a détenu le monopole pendant dix ans.

Le père de Britney a récemment renoncé à son rôle de tuteur. Des problèmes de santé dit-on, mais aussi car faisant l’objet d’une enquête pour violences contre son petit-fils Sean Preston, l’ainé que Britney Spears, alors âgé de 13 ans au moment des faits. Son grand-père se serait emporté durant une dispute, aurait cassé la porte de la chambre du jeune homme et l’aurait attrapé puis violemment secoué a déclaré Britney Spears dans sa plainte. Kevin Federline n’a pas pris les choses à la légère non plus et a obtenu une injonction d’éloignement contre son ex beau-père. Rappelons au passage que Kevin Ferdline, le père des deux enfants de la star détient 90% du temps de garde contre 10% pour Britney dont les visites sont supervisées.

#FreeBritneySpears

Selon ses fans, Britney Spears est retenue en otage, victime d’une honteuse manipulation. Pour la soutenir, un campagne avec hashtag (mot-clef) #FreeBritneySpears est menée sur les réseaux sociaux à l’approche de la révision de sa situation en audience ce 22 Août 2020.Des allégations publiques qui ont fait voir rouge à son père, le poussant à qualifier les fans de la chanteuse de “théoriciens du complot“.La chanteuse espérait retrouver les plein pouvoirs sur l’empire qu’elle a construis. Malheureusement, elle n’a pas obtenu gain de cause et c’est toujours Jodi Montgomery, principale d’une firme spécialisée en gestion des affaires, partenariats et résolution de contentieux familiaux qui est en charge de sa fortune. Sur le site de sa firme, Jodi Montgomery partage son l’intention de “protéger contre toute forme d’abus physique et financier” ce qui donne l’espoir d’un jour un dénouement heureux pour Britney Spears.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *